Une BIM question!

Le Plan BIM se poursuit avec une nouvelle feuille de route !

 

 

Le premier comité de pilotage du nouveau Plan BIM s’est tenu le 15 février dernier. Les organisations professionnelles de la filière et l’Etat réunis autour du président Yves Laffoucrière ont pu valider la nouvelle feuille de route des actions qui seront conduit jusqu’en 2024.

 

Le BIM et plus généralement le numérique doivent être perçu comme des outils au service d’enjeux tels que la transition environnementale, et la santé au travail. La filière, doit pouvoir dorénavant faire en sorte d‘utiliser les outils numériques et notamment le BIM, au service de ces sujets structurants.

Le BIM et la maquette numérique sont des outils puissants permettant de pouvoir construire digitalement avant de construire, et par conséquent de pouvoir anticiper et résoudre des situations complexes qui habituellement seraient découvertes lors de la phase chantier en améliorant la qualité des ouvrages livrés.

Le BIM, repose sur une meilleure collaboration et une meilleure communication entre les acteurs de l’acte de construire. Ainsi généraliser cette pratique permet à tous de pouvoir mieux comprendre le projet de construction (de la Maitrise de l’ouvrage jusqu’aux exploitants, de la maitrise d’œuvre aux entreprises de travaux) auxquels ils participent. Cette meilleure compréhension du projet couplée à une meilleure communication entre les acteurs permet d’anticiper la construction, de pouvoir rapidement être en mesure de déceler et résoudre des « conflits » entre corps d’état en amont du chantier et de mieux structurer leurs échanges.

Le plan BIM 2022 a montré la capacité des acteurs à se fédérer et à s’organiser pour mener une transformation numérique à leur image, par des actions concrètes et pragmatiques répondant directement aux besoins au plus proche du terrain exprimé par les organisations professionnelles membres du comité de pilotage.

La poursuite du Plan se recentre autour de 6 actions pour un budget total de 6M€ :

  • Action A – Généraliser la commande en BIM
    • Cette action vise à poursuivre l’accompagnement et la montée en compétences des acteurs de la maitrise d’ouvrage. Il s’agit de poursuivre les réflexions sur les aspects contractuels et assurantiels y compris autour de l’usage de la donnée.
  • Action B – Dictionnaire national des propriétés
    • Le dictionnaire permettra de garantir des échanges structurés et fiables entre tous les acteurs autour de la maquette numérique. Il s’agit d’un outil indispensable à la généralisation de l’usage du BIM
  • Action C – Observatoire du Numérique
    • L’observatoire du numérique dans la construction a permis de mener des enquêtes auprès d’un échantillon représentatif de la filière, pour mesurer l’appropriation effective du BIM et du numérique par les acteurs. Ces enquêtes représentent un outil indispensable pour suivre l’appropriation par le terrain de la transformation numérique et orienter les actions d’accompagnement.
  • Action D – Formation
    • La montée en compétence des acteurs reste un sujet prioritaire, faisant directement écho à un objectif de généralisation de la commande en BIM. En effet, il est indispensable de donner les moyens aux acteurs de pouvoir répondre aux besoins des futurs marchés.
  • Action E – BIM et Territoires
    • La sensibilisation au BIM doit répondre aux enjeux territoriaux. Ainsi un tour de France du BIM (BIM TOUR) doit se poursuivre sur toute la durée du plan BIM, pour faire connaitre les actions du plan d’une part mais aussi mettre en lumière les actions locales.
  • Action F – Appels à projets et Expérimentations
    • Les Appels à projets et expérimentations ont pour but de faire émerger des bonnes pratiques. Le BIM devant être considéré comme un outil, il sera entrepris des expérimentations associant le BIM et la maquette numérique à des enjeux plus larges comme la transition énergétique, la numérisation des autorisations d’urbanisme, le chantier et l’élaboration d’un DOE.
  • Action G – Santé au travail – Amiante
    • En continuité du PRDA, il s’agira de mettre au point des compléments :
      • aux règles de l’art SS4,
      • et sur les interventions en terrain amiantifère, l’ensemble s’appuyant sur un fort volet numérique.
  • Action H – Communication
    • La communication est un pilier essentiel sur la diffusion des livrables du plan. Ce volet vise à établir une stratégie de communication multicanale efficace pour favoriser la sensibilisation aux pratiques du BIM.

Le secrétariat Technique du Plan BIM sera assuré par deux entités ADN Construction et l’Agence Qualité Construction.

 

 

Nos clients, partenaires, fournisseurs de services et nous-mêmes utilisons des cookies et des technologies similaires pour fournir et sécuriser nos services et pour comprendre et améliorer leurs performances.

 

Sélectionnez "Accepter les cookies" pour autoriser cette utilisation ou "Gérer les préférences" pour faire votre choix en matière de cookies.

 

Vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies et retirer votre consentement dans vos préférences à tout moment.

 

Plan BIM 2022 - Tableau des cookies

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous utilisez nos services, vous nous faites confiance pour le traitement de vos informations. Nous nous efforçons de les protéger, tout en vous permettant d'en garder le contrôle.

Autorisez-vous Plan BIM 2022 et des tiers à utiliser des cookies pour améliorer certains de nos services et fonctionnalités ? Si vous n’autorisez pas ces cookies, certains services et fonctionnalités risquent de ne pas fonctionner efficacement.

  • PHPSESSID
  • wordpress_test_cookie
  • wp-settings
  • wp-settings-time

Decline all Services
Accept all Services